Armes

Historique

Maître Morihiro Saito 9 ème Dan a étudié, pendant vingt-quatre ans, l’Aïkido aux côtés du fondateur, Maître Morihei Ueshiba. Au cours de cette période, il est devenu le seul véritable spécialiste des armes de l’Aïkido (Aiki Ken et Aïki Jo).

Maître Saïto travaillait dans les chemins de fer Japonais un jour sur deux, ce qui lui permettait de consacrer beaucoup de temps au dojo. Il fut bientôt autorisé à participer aux cours du matin réservés aux élèves internes. Ces cours étaient des cours d’armes (Aïki Ken et Aïki Jo), ils s’effectuaient en plein air. Cette étude journalière pendant vingt-quatre ans firent de lui le plus grand expert en armes formé par O Sensei. Il codifiera, plus tard, toutes les techniques apprises, en un programme détaillé qui complétera l’étude des techniques à mains nues del’école Iwama Ryu.

« on peut apprendre l’aikido sans pratiquer les armes. cependant, cela ne pourra pas être une forme parfaite d’aikido, c’est-à-dire ‘ l’union des principes du ken, du jo et du taijutsu’ telle qu’enseignée par le fondateur. l’apprentissage des techniques d’armes (bukiwaza) permet une compréhension plus profonde de l’aikido. le taijutsu est issu des principes des techniques du sabre. si vous étudiez l’aikido avec un professeur qui a acquis la maîtrise des techniques d’armes, vous pourrez accéder à une certaine compréhension de l’aikido même si vous ne pratiquez que le taijutsu. le fait est cependant qu’il existe une différence évidente entre les mouvements de ceux qui ont réellement étudié les armes de l’aikido et les mouvements de ceux qui ne les ont pas étudiées. si vous pratiquez correctement les armes et exécutez ensuite les techniques à mains nues, vos formes de corps seront belles sans pour autant être inutiles, tout simplement parce que vous exécuterez les techniques à mains nues de la même manière que vous effectuez les techniques d’armes.  » – Morihiro Saïto Senseï 9ème Dan

La pratique des armes (ken et Jo) est appelée aussi BUKIWAZA

Le fondateur de l’aikido se consacra à l’étude des armes lors de sa retraite dans le petit village d’Iwama. Son entraînement aux armes avait lieu tous les matins. Aussi, fort peu d’élèves eurent la chance de les étudier sous sa direction. Ceci explique la faible importance accordée à la pratique des armes dans beaucoup de styles d’aikido.

D’autres, comme celui d’Iwama et aujourd’hui FA, accorde au contraire à cette pratique une importance égale à celle à mains nues.

04-bukiwaza-01

 

Morihiro Saito Senseï à Iwama

******************

 

ERIC