Aiki ken

L’aikiken fut développé par Morihei Ueshiba dans son dōjō d’Iwama en même temps que l’aikido. On dit souvent qu’il s’est inspiré du travail de la koryu de kenjutsuKashima Shintō Ryu.

bokken-takemusu

L’essentiel du programme d’appentissage l’aikiken fut codifié par Morihiro Saito, un des élèves les plus dévoués d’Ueshiba et qui hérita de la charge d’enseignement au dōjō d’Iwama. Afin d’assurer à l’aikiken une diffusion équivalente à la pratique à mains nues et de le faire reconnaître comme partie intégrante de l’aikido, Morihiro Saito en fit un système complet d’exercices.

Il codifia ainsi les suburi, mouvements de coupe de base, les exercices dits awase d’harmonisation avec un partenaire lui aussi armé, et les kumitachi, katas représentant des situations d’affrontement. L’aiki-ken comprend ainsi plus d’une centaine de mouvements ayant une parenté étroite avec le taijutsu et l’aiki-jo.

D’autres branches de l’aikido ont également inclus des techniques de sabre dans leur enseignement, mais sous l’influence d’autres koryu de kenjutsu (écoles de sabre). C’est par exemple le cas de Shoji Nishio ou de Mitsugi Saotome.

saito_sensei

 

 Daniel Toutain et Morihiro Saïto Senseï à Iwama

ERIC